PREAMBULE

Créée en 1979, la Coupe de France sur cailles, rebaptisée Coupe de France des Novices contribue  incontestablement au développement du Club du Setter Anglais et à la promotion de la race auprès des  chasseurs.

Cette compétition interne au Club du Setter Anglais (C.S.A.) se déroule en trois étapes :
1) Une présélection locale 

2) Une Journée de sélection régionale

3) Deux journées de sélection nationale

1) LA PRÉSÉLECTION LOCALE

A l’occasion d’un TAN, une présélection locale réservée aux Setters anglais non classés en field-trials est  réalisée.

Ces manifestations doivent permettre aux adhérents de se rencontrer pour partager la culture du Club du  Setter Anglais à travers une épreuve sur le terrain.

Elles visent à permettre l’intégration des propriétaires de Setters anglais par une confrontation de leurs  auxiliaires à une épreuve simple fondée sur le Test d’Aptitudes Naturelles (T.A.N.) sous les explications  fournies et bienveillantes des délégués, experts confirmateurs et juges en exercice de leurs missions  respectives. Au cours de cette épreuve, l’examinateur du TAN opère une présélection des sujets en rapport  avec les caractéristiques notoires recherchées chez le setter anglais. Les chiens présélectionnés sont invités  à la JRSA .

2) LA JOURNÉE RÉGIONALE DU SETTER ANGLAIS (JRSA)

Participent à cette épreuve les sujets invités lors des TAN et les sujets ayant obtenu le TAN les années  précédentes.

Les journées JRSA sont réservées aux setters anglais inscrits au LOF, dès qu’ils sont confirmés ou confirmables et radiographiés dysplasie A, B pour les mâles, A, B, C pour les femelles, et ayant moins de deux ans au 1er janvier de l’année de la CFN.

Les sélections se dérouleront dans chaque région seront réservées exclusivement aux membres du CSA. Cette journée est une journée de sélection au cours de laquelle sont valorisés les meilleurs sujets qui constitueront l’équipe régionale. Tous les chiens seront remis en présence de gibier afin de pouvoir les  départager, non seulement sur leurs allures, mais aussi sur leur style de prise de point, d’arrêt et, éventuellement, de coulé.

Chaque jury sera composé d’au moins 2 personnes dont  un juge qualifié , membre du CSA dans  chaque batterie.

Ces journées régionales contribuent à vulgariser les directives du Club du Setter Anglais et assurent un  premier cadrage du suivi de l’élevage. Elles imposent un investissement personnel de chaque propriétaire,  qui devra lui-même conduire son chien. Toutefois, le chien pourra être présenté par un amateur autre que le propriétaire. Un dresseur professionnel  n’exerçant plus aura la possibilité de présenter un chien lui appartenant. Dans tous les cas, les conducteurs et propriétaires devront être membres du Club.

Chaque région peut sélectionner 4 chiens + 1 remplaçant qui ne pourra participer qu’en cas de forfait de l’un  des 4 titulaires.

3) LES JOURNÉES NATIONALES

Deux journées nationales sont consacrées à la finale de la Coupe de France des Novices.

    Les chiens doivent être présentés à la Finale par leur propriétaire membre du CSA.  Cette finale est réservée aux amateurs.

Les terrains doivent être pourvus en gibier naturel ou semi-naturel, perdreaux et faisans, auquel il pourra  exceptionnellement et en cas de besoin y être ajouté du perdreau lâché le matin.  Aucun oiseau ne pourra être posé devant les chiens 

– Chaque chien sera examiné en SOLO durant 10 à 15 minutes, en une ou plusieurs fois.
– Le parcours d’un chien qui ne sera pas dans la note sera interrompu.

– Un chien mis au contact des oiseaux sans résultat aura droit à une 2è chance, s’il est de grand mérite  Aucune faute de dressage ne sera éliminatoire, mais le sujet devra rester dans la main de son conducteur. A l’issue de chaque journée les sujets classés au 1er Excellent sont départagés  lors d’un barrage. Afin de ne pas négliger le critère important de l’EFFICACITE,

Le titre de Vainqueur de la CFN sera attribué à l’un des gagnants des barrages ayant obtenu le plus de points sur les 2  jours, l’autre bénéficiera du titre de Vice Vainqueur.

En cas d’égalité ils seront départagés par un barrage final.

Le prix du « Meilleur Jeune de la CFN » sera attribué au plus jeune ayant obtenu un 1er Excellent. Le prix de la « Meilleure Jeune femelle » sera attribué à la plus jeune femelle ayant obtenu un 1er Excellent.

Un classement des équipes sera également réalisé par l’addition des points des chiens classés.

TITRE I

ORGANISATION

Article 1

 

Le programme requiert la mobilisation des juges du club et des experts confirmateurs de la race.

Le jury pressenti sera affiché dans la mesure du possible avec le programme.

Un responsable du comité se chargera d’établir les batteries.

L’ordre de passage  des chiens dans les batteries sera défini par tirage au sort.

Les juges seront également tirés au sort.

Article 2

La finale de la CFN met en concurrence les équipes régionales et se déroule en vraie grandeur, dans une  action de chasse continue, comme un field-trial solo amateur, si les terrains le permettent. Les chiens sont  répartis dans plusieurs séries panachées géographiquement.

Le juge opère une double observation :

  • celle fondée sur l’application stricte du règlement des field-trials, la sagesse à l’envol n’est pas  requise, toutefois, le chien devra pouvoir être repris dans un délai ne pouvant pas constituer une sortie de  main.
  • celle fondée sur le règlement de la Coupe de France des Novices.

A la fin de chaque journée nationale, un barrage final permet de comparer et de classer les gagnants de  chaque série classés au 1er EXC.

 

Article 3

Sur le plan administratif, à chaque niveau d’organisation, le responsable établit un programme mentionnant pour chaque chien : sa date de naissance, ses parents, son sexe, ses numéros de tatouage, de LOF, le nom du conducteur et du propriétaire.

L’élaboration du catalogue et le compte rendu administratif et financier s’effectuent à partir des programmes du CSA. L’organisateur conserve un exemplaire papier des résultats transcrits par les examinateurs et validés  par leurs signatures.

 

TITRE II

JUGEMENTS

Article 4

Aux différentes étapes, le jugement porte essentiellement sur les qualités naturelles : l’allure, le nez,  l’attitude sous l’émanation, l’arrêt ferme, la continuité dans la recherche avec une quête suffisante en rapport avec le standard de la race. La sagesse  à l’envol n’est requise à aucune étape, toutefois, lors de la finale le chien qui court sous l’aile devra pouvoir  être repris dans un délai qui ne puisse s’assimiler à une sortie de main.

Les critères de jugement seront conformes aux éléments constitutifs du standard de la race rappelés ci-dessous

LE GALOP est ample, aisé, élégant, rapide, ni nerveux ou impétueux mais fluide et souple, rasant et près de  terre. Le dos demeure horizontal apparemment immobile. La queue est portée dans le prolongement de la  colonne vertébrale, sans mailler, avec tendance à être basse, en forme de cimeterre. Dans les changements  de direction, elle peut servir de balancier. Dans les changements d’allure, elle peut varier d’altitude  notamment se relever dans les ralentissements.

LE PORT DE TETE est dans le prolongement de la ligne du dos ou légèrement au-dessus. Chez les sujets ayant  un port de tête légèrement « en marteau », ce défaut devient véniel et purement inesthétique si l’excellente  position du cou compense. La tête est mobile et toujours en recherche d’émanation pouvant entraîner un  changement de direction.

LA QUETE du Setter Anglais est naturellement croisée, ample, permettant une exploration subtile du terrain  mis à disposition. Le dressage permet d’amplifier son étendue. La quête du Setter Anglais n’est pas rectiligne  ou rigide. Elle relie, en serpentant légèrement avec facilité et intelligence, les deux points extrêmes des lacets.

L’ARRET Lorsque le Setter Anglais entre dans le champ d’une émanation, tout son corps s’abaisse encore plus  près du sol. Seules sa tête et sa truffe restent hautes et au-dessus de la végétation. Il remonte alors dans le  cône d’émanation, parfois par petites foulées rapides et saccadées, le plus directement possible, en  ralentissant son allure, prudent et soupçonneux près du gibier. S’il se rend compte de l’absence du gibier, il  reprend alors sa quête et son galop habituels. Si, par contre, il s’assure de la présence du gibier, il ralentit de  plus en plus et se tétanise à l’arrêt, le masque expressif, l’œil étincelant, la queue tendue suivant la ligne du  rein, mais plus haute et un peu plus arquée que dans le galop. Si la remontée du point est longue, l’arrêt peut  être haut car amorcé de très loin. Par contre, une émanation plus proche et plus subite provoquera un arrêt  beaucoup plus rasant et près de terre. L’action féline, basse et rampante, s’observe particulièrement en  terrain découvert lorsque le Setter Anglais a peur d’être vu du gibier. Par contre, par vent favorable dans une végétation suffisamment développée, l’arrêt peut être debout avec des articulations à peine fléchies.

LE COULÉ est une des caractéristiques de la race. Quand le gibier se défile en piétant (ou après l’arrêt sur  ordre du conducteur), le Setter Anglais le suit (ou s’en approche) dans une reptation exceptionnelle  concentrant toute sa volonté à ne pas perdre le contact afin de le bloquer (ou le faire voir), tel un félin.

Adopté par le Comité le 4 juin 2022.